Auto-entrepreneur : Je souhaite monter mon e-commerce, est-ce que ce statut est fait pour moi ?

Nous allons seulement étudier ici, si le nouveau statut d’auto-entrepreneur, disponible depuis le 1er janvier est fait pour une personne souhaitant mettre sa boutique en ligne.

Nous supposerons que la personne démarre et n’a actuellement aucun statut (ni commerçant, ni artisan…).

D’abord rappelons les grandes lignes du statut d’Auto-entrepreneur s’appliquant à  un e-marchand :

  • Démarches simplifiées : déclaration du statut d’auto-entrepreneur en ligne en quelques minutes (si vous comprenez du premier coup toutes les questions qui vous sont posées dans chaque champs !).
  • Dans notre cas d’une boutique en ligne, il ne faut pas prévoir avoir un chiffre d’affaire annuel supérieur à  80 000 €.
  • Ne pas vouloir récupérer la TVA.
  • Le montant des charges sociales (assurance maladie, CSG/RDS, assurance vieillesse…) est de 12 % du chiffre d’affaire de votre e-commerce.
  • Si vous optez pour le prélèvement libératoire, l’impôt sur le revenu de votre boutique sera de 1% et vous le payerez en même temps que votre forfait de charges sociales.
  • Si vous avez optez pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, vous êtes exonéré de taxes professionnelle pendant trois ans après la création de votre e-commerce.
  • Si sur la période (trimestre, plus tard mensuel) vous n’avez encaissé aucun revenu, vous ne paierez ni impôts, ni charges sociales.
  • Vous pouvez garder votre emploi salarié, tout en étant auto-entrepreneur, sauf si votre contrat de travail actuel ne vous l’interdit.
  • Vous devez tenir simplement un livre d’achat et un de vente.

Pour retrouver toutes les dispositions du statut d’Auto-entrepreneur, consultez le guide officiel.

Première étape : Déterminer si vous pouvez bénéficier du prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Vous devez prendre les salaires net de frais professionnels de la famille et les diviser par le nombre de part du foyer, ce nombre ne doit pas dépasser 25 195 € pour cette année (Exemple : pour un couple marié : 50 390 € pour un couple marié avec 2 enfants : 75 585 €).

Si vous êtes dans ce cas votre impôt se limitera à  1% et vous n’aurez pas de taxe professionnel à  régler pendant trois ans après la création de votre e-commerce.

Si vous n’êtes pas dans ce cas vous devrez reporter votre chiffre d’affaire sur votre feuille d’impôt, l’administration vous imposera sur celui-ci en fonction de votre barème d’imposition et après avoir appliqué un abattement de 71%.

Pour simplifier nos calculs, nous supposerons que vous pouvez bénéficier du prélèvement libératoire.

1er cas :

Vous achetez un produit 1000 € vous faite une marge de 30% dessus, vous devez le revendre : 1000/0.7 = 1429 €, vos frais de port pour expédier ce produit sont de 10 €.

Votre client payera un total de 1439 € pour acheter votre produit et votre CA sera de 1439 €.

Vos charges et impôts seront de : 1439 * (12% + 1%) = 187.01 €

Si votre client vous règle par Paypal, vous devrez ajouter la commission : 1439 * 3.4% + 0.25 = 49.16 €

Il vous restera donc : 1439 – 1000 – 10 – 187.01 – 49.16 = 192.40 €, soit un pourcentage sur bénéfice de 19% auquelle vous devez encore enlever une partie de vos charges fixes (hébergement…).

Si en plus vous passez par un service comme ebay, priceminister… pour vendre votre produit, il faudra rajouter en plus leur commission.

Si l’on prend l’exemple de ebay pro, pour une vente aux enchères, nous avons 1 € de frais d’insertion et une commission de : (1429-500) * 2.5% + 23.50 = 46.72 €

Il vous restera donc :

1439 – 1000 – 10 – 187.01 – 49.16 – 1-46.72 = 145.11 €, soit un pourcentage sur bénéfice de 14.51% auquelle vous devez encore enlever une partie de vos charges fixes (hébergement…).

Si l’on prend maintenant, le même exemple avec PriceMinistere, nous obtenons un commission de :

1,90 + 1%x(1439-500) + 5%x(500-300) +10%x(300-100) + 15%x100 = 54.39 €

Il vous restera donc :

1439 – 1000 – 10 – 187.01 – 49.16 – 54.39 = 138.44 €, soit un pourcentage sur bénéfice de 13.84% auquelle vous devez encore enlever une partie de vos charges fixes (hébergement…).

Si nous prenons le même produit avec le même port, mais avec une marge originale de 20%, il vous restera 43.11 € si votre client règle par Paypal, soit 4% avant d’avoir enlevé vos charges fixes. Et si en plus vous passez par Ebay, vous perdez de l’argent avant d’avoir enlevé vos charges fixes, il faut donc bien fixer votre marge minimum.

Votre site e-commerce Prestashop clé en main

Nous mettons en place votre boutique Prestashop pour 590 € HT

Je suis intéressé

2ème cas :

Si nous faisons les mêmes calculs avec un produit à  100 €, 5 € de frais de port, et une marge de 30%, il vous restera 18.36 € si votre client règle par Paypal, soit 18% avant d’avoir enlevé vos charges fixes. Nous voyons que notre marge a baissé de 1% par rapport à  un produit de 1000 €.

3ème cas :

Pour notre dernier cas, nous allons prendre un produit à  10 €, 2.50 € de frais de port, et une marge de 30%, il vous perdez 1.28 €, si votre client règle par Paypal avant d’avoir enlevé vos charges fixes.

Pour pouvoir garder le même niveau de marge, il faut prévoir une marge initiale de 33%, il vous restera 1.82 €, soit 18%, si votre client règle par Paypal et avant d’avoir enlevé vos charges fixes.

Suite à  la remarque d’un de nos lecteurs, nous allons récapituler tous cela dans un petit tableau :

Prix d’achat

1000

1000

1000

100

100

10

10

10

Marge

40%

30%

20%

40%

30%

40%

33%

30%

Prix de vente

1666,67

1428,57

1250,00

166,67

142,86

16,67

14,93

14,29

Frais de port

10

10

10

5

5

2,5

2,5

2,5

Charges+Impôts

217,97

187,01

163,80

22,32

19,22

2,49

2,27

2,18

Com. Paypal

57,26

49,16

43,09

6,09

5,28

0,90

0,84

0,82

Il vous reste

391,44

192,40

43,11

38,26

18,36

3,27

1,82

1,28

% sur bénéfice

39%

19%

4%

38%

18%

33%

18%

13%

Conclusion :

Le statut d’Auto-entrepreneur, est intéressant si vous souhaitez tester votre e-commerce, avant de vous orienter vers une structure plus importante :

  • La déclaration est simplifiée.
  • Les risques sont réduits.
  • La gestion est simplifiée et peu coûteuse (pas de comptable, coût : 1500 à  3000 € par an, pas de taxe professionnelle pendant 3 ans).
  • Si on ne fait pas de ventes, on n’a pas de charges et d’impôts à  payer.
  • On paye ses impôts et charges de suite (le trimestre qui suit), on sait donc tout de suite ou l’on en ait, le reste est disponible pour payer vos charges fixes (hébergement…), votre salaire…

Il vous faut par contre bien garder en tête les points suivants :

  • Vous payez vos charges et impôts sur votre facturation et non sur vos encaissements, il faut donc que le règlement arrive rapidement après l’établissement de la facture et avant le paiement des charges en particulier si vous utilisez un système comme Paypal.
  • Moins votre produit est cher, plus votre marge initiale doit être importante, avec un minimum de 30% pour celle-ci.
  • Déterminez bien le montant total de vos charges fixes, elles doivent être très faibles pour que le statut d’Auto-entrepeneur soit intéressant.
  • Le panier moyen actuel étant composé de plusieurs produits, vous pouvez réduire l’impact du port sur le panier moyen de votre boutique.
  • Même dans le cas le plus favorable : vous faites un chiffre d’affaires de 80 000 € sur l’année, nous pouvons estimer une marge sur bénéfice de 18% en moyenne en fonction de ce que nous avons pu voir avant, soit : 14 400 €, en supposant avoir des charges fixes très faibles (500 €), il ne faut pas compter vous enrichir avec le statut d’Auto-entrepreneur : il vous restera environ 1158 € par mois, soit un peu plus que le SMIC. Par contre comme complément de revenu ou pour lancer votre boutique en ligne, ce statut semble bien adapté.

Voilà  nous pensons vous avoir donné quelques pistes si vous souhaitez utiliser le statut d’Auto-entrepreneur, bien entendu à  vous d’adapter chaque cas à  votre situation.

Si vous souhaitez vous lancer, allez sur le formulaire de déclaration du statut d’auto-entrepreneur en ligne

Si vous avez besoin de précisions, un numéro Azur 0811 90 00 99 est mis à  votre disposition. Vous pouvez aussi utiliser l’adresse électronique, lautoentrepreneur@apce.com avec des spécialistes qui répondront à  vos questions sous quelques jours.

56 commentaires sur “Auto-entrepreneur : Je souhaite monter mon e-commerce, est-ce que ce statut est fait pour moi ?”

  1. Je viens de tomber sur votre site que je trouve super pour moi qui souhaite devenir auto-entrepreneur.

    Tout d’abord voici mon concept:

    J’habite en France je souhaite lancer un e-commerce drive à destination de la population d’un pays d’Afrique bien précis.

    Je m’explique:

    L’idée permettre aux gens du monde entier d’effectuer des courses en ligne pour leurs proches.
    Qui grâce à un partenariat avec un supermarché dans le pays ciblé et sur présentation d’un code, d’une pièce d’identité pourront récupérer leurs commandes.

    Mon compte pro sera en dans le pays X

    Ma problématique quelle sera ma situation administrative et fiscale?

    Merci pour tout renseignements éventuels.

  2. Il est vrai qu’il est nécessaire pour un site e-commerce d’optimiser son ergonomie ce qui permettra d’améliorer son référencement et l’expérience utilisateur. Merci pour vos astuces qui sont un bon récapitulatif de ce qui doit être mis en place

  3. Bonjour,
    J’ai survolé rapidement et j’ai vu marqué une marge de 30% sur un produit à 1000€ Il faut le vendre 1333€ sauf erreur de ma part.
    Et c’est bien quand est pas imposable mais avec le 12% du CA au final c’est pas tellement rentable de faire 30% de marge

  4. Bonjour,
    Ton article est très enrichissant ! J’avoue que je me suis pas mal informé par ton article. Et je pense le mettre en œuvre pour plus de gain. Je me suis mis à devenir auto-entrepreneur il y a quelques années déjà. J’avais du mal à comprendre mais grâce au coup de pouce d’Ophélia≈ Gagner-argent.org, Je suis quand même parvenu à arrondir ma fin de mois.

  5. Bonjour je suis à mon compte depuis plus de 17 ans en ENTREPRISE INDIVIDUELLE , je vends maintenant que sur internet j’attire l’attention des auto-entrepreneurs qui voudraient vendre en drop shipping car là les marges ne sont pas énormes et risquent de vous faire perdre plus d’argent que d’en gagner , car malgré une structure qui s’occupe de tout, les produits vendus se retrouvent sûr de nombreux sites et les marges finissent par devenir que symbolique, De plus pour vendre en drop shipping cela n’est pas gratuit il y a toujours un engagement financier derrière (souvent mensuel ) et en cas de défaut du produit ou retour client il vous faudra assumer seul le S.A.V .Je pense que s’associer à plusieurs pour vendre en drop shipping est la meilleure des solutions, ou faire comme certains de nos clients qui nous achètent nos produits (prix revendeur et sous engagement de frais mensuel) et les revendent directement sur les marketplaces http://www.bretagneachatvente.com

  6. Salut Charlie,
    Non tu ne pourras pas ouvrir une place de marché sous un statut auto-entrepreneur car aucune passerelle de paiement ne te permettra d’ouvrir un compte donc tu ne pourras pas encaisser l’argent pour le compte de tes utilisateurs.
    La passerelle de paiement la plus souple sur les inscriptions à part paypal est stripe. c’est une super passerelle mais l’intégré nécessite des compétences techniques.
    Chez http://www.fr.payfacile.com nous avons développé une application avec plusieurs passerelles de paiement pré-intégrées dont stripe afin de simplifier la vie des auto-entrepreneurs qui souhaitent vendre sur le net.
    J’espère que ca aura pu aider… Seule solution pour la place de marché: se lancer à fond et monter une SAS.
    Good luck.

  7. Bonjour,

    Je suis tombée sur cet article très intéressant, bien détaillé.
    J’ai une question spécifique concernant les places de marché. Peut-on créer une place de marché avec le statut d’auto-entrepreneur ? Si oui, le chiffre d’affaire sur lequel on est prélevé est bien la somme des commissions ?

    Par avance merci
    Bonne soirée
    Charlie

  8. Merci pour le détail de vos calculs de rentabilité ! J’ai moi-même commencé par le statut d’auto entrepreneur qui permet effectivement de démarrer sans avoir de charges fixes importante. Par contre vu la forte imposition, si le commerce démarre bien c’est de passer vite en SAS (car la aussi vous ne payez de charges sociales qu’en fonction des salaires que vous vous versez).
    Alex

  9. Excellent article, en gros le statut d’auto-entrepreneur n’est pas vraiment fait pour la vente en ligne, c’est bien ce que je pensais et qui m’a décidé à créer une société classique. J’avais trouvé des infos précieuses sur le site de l’apce que je recommande.
    Et puis les charges fixes sont beaucoup plus élevés que 500€, à part si on fait du dropshopping.
    Il y a aussi le coût du site et de la publicité, il a fallu que je furette partout pour trouver une solution pro et pas chère que je recommande d’ailleurs: http://www.jesurfe.fr

  10. Un point ultra détaillé qui aide vraiment à s’y retrouver. Le régime d’auto-entrepreneur a été conçu pour être plus facile d’accès et ouvert à tous afin que chacun puisse créer son activité plus librement.
    Néanmoins, attention à certaines règles à respecter, notamment la déclaration de votre activité,le plafonnement de votre chiffre d’affaires(régime fiscal de la micro-entreprise)ou encore l’interdiction pour certaines professions (activités agricoles, immobilières ou artistiques)d’exercer dans le cadre de l’auto-entrepreneuriat.

  11. Bonjour, je n’arrive pas à m’inscrire comme e-boutique sur le formulaire en ligne d’auto-entrepreneurs, les champs obligatoires n’étant pas personnalisables et ne mentionnant pas e-commerce ou même vente de cosmétiques et produits de soins (ce que je souhaite avoir dans mon e-boutique)… je suis perdue ! Merci de votre aide !

  12. Bonjour, comment tenir le livre des achats quand on n’a pas de facture (vente de petite brocante achetée à des particuliers sur des vides-grenier par exemple) ? Je suppose qu’il y a une solution mais je ne la trouve pas…

  13. Bonjour,

    petite question sur le formulaire de CFE à remplir, dans activité la plus importante, “j’ai mis Achat et revente au particulier sur internet“ il me disse de renseigner précisément mon activité; que dois-je mettre… le type de produit que je veux vendre?

  14. Oups, je m’auto-corrige :
    « Ce ne serait pas plutôt l’inverse :
    (prix de vente) x (0.7) = (prix de vente) ???
    1429 x (0,7) = 1000 »

    Je voulais dire :
    (prix de vente) x (0.7) = (prix de d’achat)
    1429 x (0,7) = 1000

  15. Bonjour Toto,
    Je te reprends là dessus :
    « donc prix d’achat*0.7 (70%) = prix de vente »

    Ce ne serait pas plutôt l’inverse :
    (prix de vente) x (0.7) = (prix de vente) ???
    1429 x (0,7) = 1000

    Ce qui revient à dire :
    1000 / (0,7) = 1429

    Et non pas : 1000 x 0,7 = 1429 …..

    En faisant 1429 x 70%, on retombe bien sur notre prix d’achat de 1000 e.

    Cordialement.

  16. Pour ceux qui se pose la question des 0.7:
    le prix de vente correspond au prix d’achat + marge. SI la marge est de 30%, le prix d’achat représente 70%, donc prix d’achat*0.7 (70%) = prix de vente

  17. Bonjour,
    Je tiens à vous féliciter pour votre article.
    Tout y est ! Charges / Impôts et Paypal.
    Cependant, j’ ai une question qui a déja été posée : Comment trouvez vous le 0.7 ?
    Je crois avoir compris en faisant (100 – 30)/ 100 = OK
    Mais pourquoi votre marge de 0.7 soit disant 30%correspond à 429€ ( 1429€ – 1000€ Achat ) or 30% de 1000€ = 300€ non ?

  18. bonjour

    j’au un projet pour ouver un boutique de vetement en ligne est ce que avec les statut auto entrepeneur sa marche? je suis un peut perdu quelqu’un peut m’aide a explique
    je vous remercie par avance

  19. bonjour

    Vous achetez un produit 1000 € vous faite une marge de 30% dessus, vous devez le revendre : 1000/0.7 = 1429 €, vos frais de port pour expédier ce produit sont de 10 €.

    pouvez me dire comment vous faites pour trouver 0.7

    merci

  20. Retour de ping : 8 conseils pour traduire sa boutique e-commerce - E-choisel | E-choisel

  21. Bonjour,

    Vous pouvez utiliser le formulaire de contact, pour nous expliquer votre projet. Nous vous enverrons un devis en retour de mail.

  22. bonjour
    j’ai le projet d’ouvrir une boutique de prét a porte en ligne , je cherche toujour un créateur de site internet vous me conseillé quoi ou qui ?? évidemment un site pas cher et bien 🙂 sinon ya quel qu’un ici qu’a deja son site?? le destockage de vetements de marques ca marche vraiment enfin toujour ? je suis perdu en plus de ca quand je voi juste 1160 euros ca me fait peur car j’ai demander un prét de 12000 EUROS 🙁

  23. Bonjour,

    Pour ceux qui sont auto-entrepreneurs et qui ont déjà une e-boutique, comment avez-vous fait pour passer commande à vos fournisseurs ?
    Je souhaite créer une e-boutique de vêtements en tant qu’auto-entrepreneur, j’ai déjà trouvé 5 fournisseurs avec qui je suis entrée en contact et tous me demandent le Kbis et mon numéro de TVA intracommunautaire pour passer commande chez eux, deux formalités que l’on obtient uniquement si l’on est inscrit au registre du commerce dont est malheureusement dispensé l’auto-entrepreneur…

  24. Bonjour

    Je suis en train de monter un e-commerce et je pose une question.

    Si quand le client achète un produit il paye directement sa commande au fournisseur et qu’ensuite le fournisseur me donne une commission en fin de mois en fonction du nombre de commande. Quel est le chiffre d’affaire que je dois déclarer ? La somme des achats sur le site ou bien seulement la somme des commissions ?

  25. Bonjour,
    Je suis auto-entrepreneuse et j’ai une eboutique au sein d’un réseau d’annonce .. Il suffit d’enregistrer ces produits tel une annonce, et la eboutique ce constitue d’elle même avec des fonctions de payement en ligne, via Paypal. C’est simple comme bonjour, génial et gratuit. Je n’avais pas les moyens de faire autrement, ou de faire de la publicité pour une eboutique perso. J’en suis très contante, alors je tenais vous en faire profiter .. Voilà le lien : http://www.xboutik.com
    Merci.
    Bibounette.

  26. Bonjour, si je comprend bien, avec un CA de 80.000 il ne restera que 1158 €. Avez-vous déduit le salaire que se verse l’auto-entrepreneur des charges ?
    Merci.

  27. Bonjour,

    Article très intéressant, merci !
    Cependant il ne répond pas à ma question dans mon projet :
    Je souhaite metre en ligne un site marchand qui propose la création de sites internet pour d’éventuels clients.
    Je n’ai donc pas de produit acheté à la base, c’est juste du service à partir de rien, je crée un site, je le vends.
    Je n’ai donc que mes frais fixe (hébergement) les frais du status à 13% comme on l’a vu et la commission paypal.
    Donc ma marge est bien plus grosse sur un produit à 100 euros par exemple !
    Pensez vous que ce statut d’autoentrepreneur puisse convenir à ma situation et à mon projet ?
    Merci d’avance !

  28. Vous vous basez sur une marge à 30%, se qui est extrêmement faible.
    Si on prend en compte que l’auto entrepreneur ne paye pas la TVA, il a donc la possibilité de marger plus, qu’une entreprise dite « classique », pour un prix à la vente identique…
    Pour que le statut d’auto entrepreneur soit rentable, il faut marger un minimum de 50%, se qui est possible.
    A vous de trouver le bon fournisseur et les bons produits.

  29. Bonjour,

    Permettez-moi d’apporter quelques précisions importantes qui n’ont été traitées ni dans l’article, ni dans les
    messages.
    (j’ai quelques années d’expérience dans les ‘systèmes d’informations’ – chaine e-commerce – de PME)

    La question étant ‘la compatibilité du e-commerce avec le statut d’auto-entrepreneur’, ma réponse est NON
    si je regarde l’offre actuelle en matière de e-commerce !

    Pour la raison simple que l’utilisation efficace du site (ce point primordial est détaillé plus bas) nécessite
    un travail à plein temps, faute de quoi le site sera un ‘boulet’ qui entrainera le commerce par le fond…

    Quelques rappels:
    En théorie et c’est l’argument d’Internet, on peut toucher des millions de clients potentiels…
    En théorie toujours, le e-commerce est donc la solution pour la problématique essentielle de l’auto-entrepreneur
    comme de tout commerce: la clientèle, d’où le succès d’Ebay en terme de boutiques en ligne.
    C’est d’autant plus vrai pour un auto-entrepreneur qui n’a pas de gros moyens, à priori.

    Dans son cas, la solution e-commerce qui semble ‘naturellement ‘ adaptée, est une erreur, car dans son cas il
    est SEUL pour TOUT FAIRE.

    L’intérêt du site de e-commerce (établi) pour le vendeur, réside dans le fait qu’il est directement au contact avec
    le client et que l’on peut suivre ses réactions très facilement (clicks) et donc adapter les propositions commerciales
    quasiment en temps réel.
    Ce qui veut dire un outil très simple, très pratique (au domicile, peu de moyens) mais très puissant pour la gestion
    des prix, des stocks et de la nouveauté (site vivant!).
    Et en plus c’est aussi et surtout, l’outil de vente et de facturation.

    Bref l’idéal !

    Problème ! l’activité et la réactivité (intérêt principal attendu par l’internaute client), nécessite d’être tout le temps
    derrière l’outil et cela est incompatible avec l’activité d’auto-entrepreneur qui de plus, risque d’être saturée par le
    nombre des envois, si le site a bonne réputation, ce qui est visé, à priori.
    En imaginant que l’auto-entrepreneur ait résolu le problème très épineux du référencement (qui est aussi un travail
    à plein temps), faute de quoi son site ne lui sera d’aucune utilité, il devra mener de front les envois et la gestion
    du stock, des achats, du sav, du conseil, du site (?), etc.etc..

    A mon sens pour un site e-commerce vraiment utile, cela relève de l’exploit pour un auto-entrepreneur !

    La SEULE SOLUTION est donc de retirer cette charge à l’auto-entrepreneur dans le cadre d’une ‘sous-traitance’
    équitable (réalisée par un autre auto-entrepreneur, par exemple).

    Cette sous-traitance, ‘coaching’, appelez-la comme vous voulez, fournira la gestion commerciale de base:
    Suivi commercial,
    Suivi Internet,
    Suivi stocks réappro.,
    Adaptations du site…

    Vous l’avez compris, c’est le concept que je promeus en tant qu’activité d’auto-entrepreneur (EquiDev).

    En exemple, vous avez ici, un site que je ‘coach’
    (pour me contacter par mon site, le lien est en bas à gauche):
    http://www.asset-models.com (niche ‘modéliste’)

    Bonne réussite à tous

    Michel

  30. Bonjour,
    En tant que petit auto-entrepreneur sur internet vos calculs me semblent très loin de la réalité
    La réalité c’est le prix du marché un exemple
    Un fournisseur me vend un produit 78,99€ ttc
    Avec 9.13€ de frais de port
    Comme c’est un fournisseur à l’étranger j’ai des frais de douane 3,5€
    Donc mon achat me revient à 91,62€

    Le prix du marché c’est 130€
    Les frais de port facturé au client sont de 5,5
    Donc je facture 135,5€
    N’oublions pas les frais de banque ou Paypal
    3,4% de 135,5€ =4,61€
    Et je ne compte pas les frais de référencement d’hébergement

    Mon prélèvement RSI et de 13% car j’ai opté pour l’impôt libératoire
    Donc je dois 135,5 -13% = 17.62€

    Donc mes dépenses sont de 91,62€ + 17,62€ + 5,5€ + 4,61€ = 119.35€
    Il me reste à la fin net
    135,5€ – 119,35 = 16,15€

    Et oui c’est ça la réalité
    Cordialement
    Jean Marc

  31. Merci Agnès pour vos informations. Il est vrai que ce statut est particulièrement intéressant pour les petits ecommerçants souhaitant démarrer leur activité. Nous essaierons bientôt de faire un dossier plus complet sur ce statut et ses avantages et inconvénients, si vous souhaitez y participer, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.
    Pour les marges nous sommes parti volontairement sur des marges assez faible, sachant que sur internet il est difficile de partir sur des marges de boutiques classiques, sauf pour les marchés de niche. A chacun après d’adapter ces chiffres à sa propre activité.
    Pour Paypal vous devez aussi payer vos charges et impôts dessus puisque votre facture est du montant total et non du montant total moins les frais Paypal.
    Il est vrai qu’il peut être intéressant de passer au réel simplifié si votre activité se développe beaucoup, par contre il faut être sur de bien dépasser les 80000 € de chiffre d’affaires et de la pérennité de votre ecommerce, pour ne pas perdre les avantages du statut d’autoentrepreneur pour quelques milliers d’euros.

  32. Bonsoir,
    j’ai lu hier soir tout cela et regardé le tableau avec attention.
    Aujourd’hui j’ai fait le tour de mes amies commerçantes en ville avec des boutiques bien réelles, celles – ci fonctionnent comme cela :
    ex :
    Prix achat HT : 59 €
    TVA 19,6
    TTC : 70,56 €
    ensuite elles multiplient entre 3 et 3,6
    pour obtenir leur prix de vente en boutique.
    Je viens de faire les calculs comme indiqué dans votre exemple et juste en multipliant par 2,8 l’activité devient rentable sur ebay.
    De plus les frais de port ne sont pas a déduire car c l’acheteur qui les paie par contre il faut les compter dans les charges.
    Puisque vous déclarerez votre prix de vente + port .
    Je me demande même puisque paypal déduis ses frais directement si on doit les compter en charge puisque les relevés paypal tiennent compte de cela et c bien c relevé que vous utilisé dans votre compta.
    Je suis une ebayeuse depuis 5 ans en tant que particulier, je viens de m’inscrire en auto entrepreneur et mon banquier ( ami proche) m’a conseillé d’utiliser ce statut comme un essai afin de bien valider que mon activité fonctionnait et de trés rapidement passer au réel simplifié.
    De toute façon le plafond de 80 000 € peut être atteint trés rapidement pour les commerçant, ici un forain en auto entrepreneur l’atteint en 2 mois.
    Pour les grossistes je vous conseille de vous déplacer et dans l’activité que vous souhaitez exploiter de demander directement a des détaillants, hors de votre région il se feront un plaisir de vous conseiller et de vous donner plein d’infos.
    Surtout ne lachez jamais prise de nos jours c la clef de la réusssite.
    J’ai obtenu des numéros de portable de grossistes que jamais je n’aurai pensé avoir ! j’ai tenté le tout pour le tout et ça a fonctionné.
    Par contre rien de convaincant via le net pour les grossistes puis tout le monde y a accès, soyez original.
    l’avantage avec le e commerce est : que le jour ou cela ne fonctionne plus on arrête en 30 secondes, on a pas un bail a vendre un loyer a payer etc ….
    Pensez à demander votre dossier d’accre et pour les commerçants inscrivez vous directement sur le site de la CCI ainsi au même moment vous déposez votre inscription en tant qu’autoentrepreneur et votre dossier d’accre, la charmante personne de l’accueil verifiera si tout est ok et tout ira pour le mieux.
    Si vous obtenez l’accre votre charges seront de :
    3 % la première année
    6 % la deuxième année
    9 % la troisième année
    12 % la quatrième année

    Cela change bien la donne !
    En esperant que vous dépassiez le plafond de 80 000 € en 4 mois et que vous passiez en reel simplifié vous aurez encore l’accre pendant le restant des 3 années à venir.
    Pensez ensuite aux centres de gestion agrées pour la compta, réduction de 25 %.
    Bonne chance a tous et toutes j’éspère avoir apporté un peu de + a vos recherches.
    Agnès

  33. Retour de ping : Le blog de l’emploi et de la formation » Archive du blog » L'achat qui rend vert SUD OUEST BLOGS

  34. Il manque les frais d’emballage qui semble plomber la marge sur les produits de faibles montants.
    Mon constat après une petite étude sur le sujet c’est que la vente en ecommerce d’objets de petits montants n’est pas rentable (bien au contraire) à moins d’avoir en effet des marges très importantes.

    Et pour trouver un produit à vendre sur le net avec de belles marges, bonjour…

    Je suis donc très sceptique sur le sujet. Mais j’attends avec impatience les contradicteurs qui sauront m’expliquer pourquoi c’est quand même jouable.

    AtPaul

  35. Crif : Je ne vois pas trop ce que ton tableau apporte en plus de celui-ci ?, par contre comme l’indique Aymeric c’est le taux de marque que tu calcul et non le taux de marge.

    Aymeric : Je ne parlais pas de marge brute, mais de Marge nette ou bénéfice = Marge brut – frais de gestion (car pour tout autoentrepreneur l’intérêt et de déterminer ce qui lui reste sur sa vente) , je peux changer les termes pour que ce soit plus clair si besoin et le taux est là pour essayer de déterminer une règle de calcul pour ma conclusion.

  36. L’information que vous avez donner ma beaucoup aider dans ma recherche d’information sur le e-commerce.Merci .

  37. bonjour !

    La marge pour un fabricant est égale à son prix de vente HT (PVHT) moins son coût de revient (CR).
    Marge = PVHT – CR
    Le taux de marque représente le pourcentage de marge par rapport au prix de vente.
    Taux de marque = Marge / PVHT

    Pour un commerce ou plus généralement pour une entreprise, en comptabilité d’entreprise, le taux de marge est le montant de la marge commerciale divisée par le prix d’achat hors taxe. À ne pas confondre avec le taux de marque.

    dans l’exemple cité : (1666 – 1000)/1000 x 100 = 66 %

    c’est à dire que la marge serait de 66 %.

    l’explication est donc fausse !

  38. Fais toi même un tableau comme ça t’arrange, sinon tu peux essayer comptapreneur, petit logiciel mais pas trop mal va voir sur comptapreneur.com.
    l’avantage excell c’est que tu fais figurer les infos que tu veux.

  39. Y’aurait-il une alternative aux logiciels de compta actuels et qui serait plus adapté à la compta de lauto-entrepreneur? Logiciel ou Tableau Excel ? Même si on n’a pas besoin d’en tenir une approfondie, c’est toujous mieux que des feuilles de papier.
    Merci

  40. Ju : effectivement, il faut bien ne pas tenir compte du port. Le tableau et le raisonnement à été corrigé.

    Fab : Pour moi vous n’achetez pas quelque chose pour le revendre, vous êtes donc considéré comme société de service ou intermédiaire avec 23% de charges et impôts.
    Effectivement comme je l’ais dit dans ma conclusion ce statut n’est intéressant que si votre marge est importante et vos charges fixes très faibles.

  41. bonjour,

    merci bcp pour cette article.
    je suis actuellement en train de voir pour monter un site d’ecommerce de type priceminister/2xmoinscher ,c’est a dire de mise en relation des personne.
    si j’ai bien compris , le % de prélèvement en tant que autoentrepreneur pour une activité commerciale est de 13% mais pour une activité de service c’est 23%. l’activité de ce genre d’entreprise est elle commerciale ou de service ? en tant que service , avec un tx a 23% cela devient pas intéressant du tout :s.
    merci de votre réponse.

  42. Attention il me semble bien qu’il ya quelques erreurs :

    « 1429 – 1000 – 20 – 187.01 – 49.16 = 182.40 € »
    –> le total fait 172 et pas 182 €
    D’ailleurs le 20 € vient d’ou ? c’est 10 € les frais de ports…
    et puis pourquoi enlever les frais de port alors que c’est le client qui les paye ! sinon il faut faire 1439 – 10 et pas 1429 – 10.

    et comme le tableau est apparemment basé sur ce raisonnement ça fausse le calcul du reste et de la marge.

    J’attends vos commentaires, merci.

    Sinon merci pour les exemples !

  43. Tout à fait d’accord Olivier pour le tableau, nous l’avons rajouté, ainsi qu’une colonne avec une marge à 40%, il est vrai que dans ce cas la marge finale est plus confortable, sauf pour les petits prix ou il faut nettement augmenter celle-ci!

  44. Pour être tout à fait exact, il faudrait faire un comparatif avec un calcul sur les charges sociales payés « normalement »
    Le RSI prend 35% sur la marge nette.

    Pour moi, le statut auto-entrepreneur, c’est pour bricoler en même temps qu’un boulot salarié, ou pour se lancer la premiere année, sans avoir aucune problématique administrative (et c’est déjà ça de gagné !)

  45. Pas mieux, le compte est bon.
    c’est marrant, on faisait ce calcul pour un ami ce week-end pour simuler les situations.
    On arrive à peu près au même constat : le statut est bon pour le lancement/test, mais devient rapidement pénalisant.
    @ Olivier : je rencontre de plus en plus de personnes qui se lancent en appliquant des marges serrées sur le premiers stocks pour se différencier. ensuite ils reviennent très rapidement sur des marges plus raisonnables. Je pense alors que tenir compte de 30% est plus réaliste, pour un lancement. Après, c’est invivable et rend le statut d’auto-entrepreneur encore moins viable.
    Bon, le sujet peut être vaste, je ne vais pas épiloguer plus longtemps.

  46. Très intéressant calcul (avec un petit tableau ont aurait été au TOP).

    Le calcul de la marge est essentiel et très souvent fait à l’ « a-peu-près ».

    Vous parlez de 30% de marge, c’est faible. En général dans le commerce, on travaille sur un coef 2. C’est à dire Prix vente TTC = Prix achat HT x 2.

    Cela correspond à une marge de 40%. Dans certain commerce le coef est même de 2,2 voir 2,5 (et même beaucoup plus sur des choses spécialisées)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *